Réduire le risque de

maladies cardio-vasculaires

Au cours des 15 dernières années, les premières causes de mortalité dans le monde sont restées les cardiopathies ischémiques et les accidents vasculaires cérébraux . Selon une estimation, le nombre de décès dû aux maladies cardio-vasculaires est estimé à 17,8 millions pour l’année 2017, soit 32% de l’ensemble des décès  .

L’hypertension artérielle : origine principale des maladies cardio-vasculaires

Un risque majeur des maladies cardio-vasculaires est l’hypertension artérielle. Elle correspond à une pression exercée par le sang sur la paroi des artères qui est constamment élevée, avec des mesures supérieures à 14 pour la pression systolique et 9 pour la pression diastolique. L’hypertension artérielle, souvent sans symptôme, est avérée après trois consultations successives sur une période de 3 à 6 mois, avec deux mesures par consultation.

 

Dans la plupart des cas, l’origine de l’hypertension est non connue mais elle apparait généralement en présence de facteurs de risque comportementaux, tels que  :

  • La consommation importante de sel et de graisses, avec un régime trop pauvre en fruits et légumes

  • La consommation excessive d’alcool

  • La consommation de tabac

  • Le manque d’exercice physique

  • Le stress

2

1

3

Lien entre sel et hypertension artérielle

 

Le sel correspond à un facteur de risque majeur de l’hypertension par sa composition en sodium, un nutriment essentiel à notre organisme mais néfaste pour notre santé lorsqu’il se trouve en excès . Réduire l’apport en sodium influe sur la tension artérielle chez l’adulte et l’enfant en la diminuant sensiblement.

4

Pour minimiser l’hypertension artérielle et ainsi le risque de maladies cardio-vasculaires, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de ne pas consommer plus de 2 grammes de sodium par jour pour les adultes (soit 5 grammes de sel par jour) et d’ajuster à la baisse cette consommation maximum pour les enfants de 2 à 15 ans, selon leurs besoins énergétiques  . Suivre cette recommandation pourrait éviter 2,5 millions de décès chaque année, à l’échelle mondiale  .

 

Or, le sel est fortement utilisé par les industries agro-alimentaires, du fait qu’il soit un exhausteur de goût et un conservateur pour les aliments. Ainsi, nous allons le retrouver dans de nombreux aliments transformés comme le pain, la charcuterie, les sauces ou les plats cuisinés  .

 

Accroitre l’apport de potassium permet d’atténuer les effets négatifs de la forte consommation de sodium, de réduire la tension artérielle et d’avoir des effets bénéfiques sur la densité minérale osseuse . Ce nutriment est présent dans des produits non raffinés, en particulier dans les fruits et les légumes. L’OMS recommande un apport en potassium d’au moins 90 mmol/jour chez l’adulte et d’ajuster à la baisse cet apport minimum pour les enfants âgés de 2 à 15 ans, selon leurs besoins énergétiques  .

Réduire le risque d’hypertension artérielle

Pour réduire le risque d’hypertension artérielle et ainsi le risque de maladie cardio-vasculaire, il faut travailler sur les facteurs de risque comportementaux précédemment cités.

 

Le sel étant présent dans de nombreux aliments transformés, la réduction doit être faite sur la concentration utilisée lors de la cuisine et/ou des repas. Cependant, par sa propriété d’exhausteur de goût et par habitude, il peut s’avérer compliqué de diminuer voire de supprimer le sel de chez soi. Pour permettre une diminution d’apport en sodium tout en gardant sa salière, des sels de régimes ont été mis sur le marché.

5

6

7

9

8

Sel D : Un sel appauvri en sodium.

(Ce sel ne doit pas être utilisé par des personnes soumises à un régime désodé présentant ou ayant présenté des œdèmes ou de l'ascite).

PHARMA développement vous propose 2 types de sel de régime :

Xal : Un sel sans sodium, riche en potassium.

Date de publication : mai 2020

Références

1. OMS. 24 mai 2018. "Les 10 principales causes de mortalité"

2. OMS. 5 avril 2019. "Réduire l’apport en sodium pour faire baisser la tension artérielle et le risque cardio-vasculaire chez l’adulte"

3. EurekaSanté par VIDAL. 18 décembre 2018. "Hypertension artérielle (HTA)"

4. OMS. 30 juin 2016. "Réduire la consommation de sel"

5. OMS. 5 avril 2019. "Réduire l’apport en sodium pour faire baisser la tension artérielle chez l’enfant"

6. OMS. 30 juin 2016. "Réduire la consommation de sel"

7. PasseportSanté. Juin 2018. "Sodium et chlorure de sodium"

8. OMS. 2013. "Directive sur l’apport en potassium chez l’adulte et chez l’enfant“, Résumé d’orientation

9. OMS. 5 avril 2019. "Augmenter l’apport en potassium pour réduire la tension artérielle chez l’enfant"

Copyright © 2018 PHARMA développement

Tous droits réservés. All rights reserved.

Dernière modification: mai 2020